« mai 2017 »
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
 
Centre Medem (Arbeter-Ring)
Centre Medem (Arbeter-Ring)

     



Accueil du site > _ > Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

2013


Le Centre Medem-Arbeter Ring est un centre culturel juif laïque, héritier spirituel de la pensée bundiste, attaché à la culture en général et à la culture yiddish en particulier. Il défend des valeurs de justice sociale, de fraternité, de démocratie. Ses actions ont un aspect interculturel et intergénérationnel et s’inscrivent dans la vie de la cité.

Occupant un espace de 270 m2 en plein Paris, il présente plus de 60 événements par an : concerts, fêtes, spectacles, conférences, débats, projections, etc. avec des personnalités du monde juif et non juif. Sans oublier les ateliers : yiddish,hébreu, judéo-espagnol, judéo-arabe ; théâtre enfants et adultes ; cours de danses, de cuisine, cafétéria , scrabble, … Ajoutons les expositions, les brochures ; les deux bibliothèques : français avec un rayon spécialisé enfants et yiddish ; les voyages ; le fonds historique et le centre de traduction.

Membre fondateur du CRIF, le Centre Medem organise deux commémorations : la première au cimetière de Bagneux ; la seconde, immanquablement le 19 avril en hommage aux insurgés du ghetto de Varsovie dont la révolte est devenue le symbole de la résistance des populations juives. Il est également membre du RAJEL et du Collectif Pourim Shpil, chargé d’inscrire le Pourim Shpil au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Centre MEDEM Arbeter-Ring. 52 rue René Boulanger. 75010. Paris. Tél. : 01 42 02 17 08. e-mail : cercle-medem@orange.fr. Site : www.centre-MEDEM.org

La Charte du Centre Medem

Le Centre Medem est une organisation juive, laïque, diasporique située dans la mouvance socialiste et attachée à la culture yiddish. Il entretient des liens avec les autres organisations à travers le monde qui, comme lui, revendiquent l’héritage spirituel du Bund.

1. En tant que mouvement laïque, le Centre Medem-Arbeter-Ring affirme son identité juive par la transmission de l’histoire et du patrimoine culturel du peuple juif. Il ne saurait accepter que soient érigés en système politique les aspects confessionnels du judaïsme et que soit entravée la liberté de conscience de chacun.

2. Diasporique, le Centre Medem-Arbeter Ring est solidaire de toutes les communautés juives dans le monde. Constatant que le peuple juif se compose de communautés enracinées dans les différents pays où elles vivent, il estime qu’une grande partie de celui - ci continuera à demeurer en diaspora.

Il œuvre pour le plein épanouissement de ces communautés. Le Centre Medem considère que Diaspora et Israël partagent une communauté de destin.

Il demeure profondément attaché à la sécurité d’Israël et soutient toute action visant à instaurer une paix durable dans la région.

3. Mouvement de gauche, il est apparenté à la famille du socialisme démocratique.

Il demeure particulièrement vigilant sur toute compromission avec l’extrême - droite ; il combat énergiquement toute forme de racisme, xénophobie et antisémitisme.

4. Yiddishiste, le Centre Medem défend les valeurs morales et culturelles de la yiddiskeyt. Le yiddish tient une importance primordiale dans son action menée en union avec le Centre Medem pour le yiddish. Le Centre Medem, organisation représentative au sein de la communauté juive est membre du CRIF.

Les composantes du Centre Medem

L’UNION DES SOCIALISTES JUIFS " BUND " EN FRANCE, créée à la fin des années 1920 et qui s’inspire des idéaux du Bund polonais, fut un élément moteur de la communauté juive de France. Ce sont ses militants qui fondèrent la bibliothèque Medem, un mouvement de jeunesse (Tsukunft) et d’enfants (SKIF). Entré dans la résistance dès le début de la guerre, il fut un des fondateurs du CRIF. Son journal Unzer Shtime (Notre Voix) parut périodiquement jusqu’en 1995.

L’ARBETER RING qui existe dans différents pays sous le même nom ou Workmen’s Circle aux Etats-Unis, fut fondé en 1929 par des militants bundistes. Prenant en charge les secteurs mutualistes, culturels, sociaux, éducatifs et du troisième âge, alors que le Bund se réserve le domaine politique, demeurant attaché aux valeurs de la yiddiskeyt, c’est sous son impulsion que les organismes ci-après se sont développés.

Le CLEJ Club laïque de l’Enfance juive prenant la suite du SKIF, fut fondé en 1963 par quelques-uns de ses membres.

C’est un mouvement indépendant, proche intellectuellement du Centre Medem, qui organise régulièrement des colonies de vacances et des camps itinérants.


Informations Légales | Plan du site | Espace privé | Dernière mise à jour le : 27 juin 2017