< Rencontre avec Alain GUILLEMOLESSur les traces du YIDDISLAND - Centre Medem

Rencontre avec Alain GUILLEMOLESSur les traces du YIDDISLAND

Le Yiddishland fut ce continent sans vraies frontières qui réunissait les communautés juives parlant yiddish.

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, on dénombrait onze millions de personnes parlant yiddish, essentiellement en Pologne, Ukraine, Roumanie et Russie de l’Est.

Guill2.png
Ce fut la langue d’un peuple sans État et de toute une civilisation, brutalement disparue. Deux millions de personnes la parlent encore dans le monde, dont près de 40 000 en France.

« Ce livre est une tentative de cheminer sur des routes à demi-effacées. Il est une collection de fragments, d’impressions, de traces arrachées au néant. »

doc572
L’auteur a enquêté à travers la Lituanie, la Pologne, l’Ukraine ou la France.
Le texte est illustré par une centaine d’images  : cimetières abandonnés, synagogues transformées en salles de boxe, mais aussi bâtiments parfaitement conservés, musées et autres lieux de mémoire. On rencontre aussi des gens comme Tomasz qui a obtenu qu’un réverbère reste toujours allumé à l’entrée de l’ancien quartier juif de sa ville de Pologne.

Présentation : Salomon BIELASIAK