Sept – oct 2021

Chères amies, chères adhérentes,

Chers amis, chers adhérents,

Tayere khaveyrim,

J’espère que vous allez bien et profitez de l’été.

A l’heure où j’écris ces lignes, en plein mois d’août, les mauvaises nouvelles saturent l’actualité. Les catastrophes naturelles se succèdent, rendant chaque jour plus présente la menace du réchauffement climatique. Les talibans viennent, après vingt ans, de reprendre Kaboul : une nouvelle dictature islamiste s’impose, et avec elle l’oppression de tous, et particulièrement des femmes. Le passe sanitaire fait descendre dans la rue des Français inquiets pour leur liberté individuelle, mais parmi eux certains arborent une étoile jaune, de sinistre souvenir – comme s’ils étaient physiquement persécutés pour leur identité, et les banderoles et actes antisémites se multiplient.

Pas de vacances pour la vigilance ! Comme juifs de diaspora, engagés pour la démocratie, et attachés à l’Histoire, le Centre Medem dit son soutien aux Afghanes et aux Afghans, et son inquiétude devant la banalisation de la référence à la Shoah et l’expression de plus en plus décomplexée de l’antisémitisme.

Malgré ces préoccupations, le Centre reprend ses activités habituelles et la rentrée se prépare dans le respect des règles sanitaires. Pas encore de cafétéria pour ce début d’année. Toutes les activités ou presque– cours de langue, conférences et concerts- auront lieu en double assistance, en présence et en visio-conférence par zoom. Vous pouvez adhérer et vous inscrire aux cours en ligne, par correspondance ou en venant au local dès le 25 août, et notamment les 9 et 12 septembre après-midi.

Deux nouveautés autour des langues : un atelier de conversation en yiddish « mit a shaynem gluz tay », en partenariat avec l’AACCE, se tiendra un samedi après-midi par mois ; les yiddishophones anciens et récents pourront y retrouver Serge Blisko et Nicole Wajeman pour parler yiddish dans une ambiance conviviale.

Un  colloque populaire  sur la traduction s’organise pour le dernier week-end de novembre. Les plus grands traducteurs d’hébreu, de yiddish, de judéo-espagnol et de judéo-arabe se mettront à la portée de tous les amateurs pour présenter les enjeux de leurs travaux. C’est une grande première et nous avons besoin de savoir dès que possible qui compte y participer, pour prévoir la logistique : vous trouverez, à la fin de ce programme de rentrée, un bulletin de pré-inscription à renvoyer.

Il semble que nos trois chorales puissent enfin reprendre leurs activités. Isabelle Georges, qui virevolte du chant lyrique aux chansons yiddish ou à la comédie musicale, donne le samedi 18 septembre à 20h30 un concert exceptionnel en hommage à Dorothée Vienney ; François Ardeven reçoit le 21 septembre Elisabeth Roudinesco pour y parler de son dernier livre, Soi-même comme un roi, et tous nos mardis soirs feront varier les perspectives pour réfléchir ensemble à l’actualité si préoccupante.

Malgré l’inquiétude, la lassitude, et même la mauvaise météo, je vous souhaite une belle fin d’été, une rentrée stimulante et une très bonne année ! A bientôt au Centre Medem !

Khavershaft, amitié,

Hélène Papiernik, Présidente du Centre Medem- Arbeter ring